>> Inscription en ligne ouverte Espace étudiants Espace équipe pédagogique

Contactez-nous
03 28 529 549
contact@tremplin-iep.fr

lien snapchat

"La seule formation en ligne labellisée par les Sciences Po du concours commun"

Vous aussi,Testez tremplin IEP Le site de démo,le campus virtuel !

En savoir plus
insertion professionnelle sciences po

L’après Sciences Po : l’insertion professionnelle

Les enseignements pluridisciplinaires offerts à Sciences Po permettent un large choix de métier après les études. Tour d’horizon de l’insertion professionnelle après Sciences Po.

Secteur privé ou public ?

Contrairement aux croyances populaires, Sciences Po n’ouvre pas seulement la voie à une carrière dans le journalisme ou la haute fonction publique. D’après des enquêtes d’insertion, les débouchés dans l’administration dominent (23% des anciens élèves). Néanmoins, les secteurs de la communication et de l’enseignement sont également prisés.

Dans le secteur public, de nombreux diplômés exercent la fonction de directeur d’hôpital, d’inspecteur des finances, de fonctionnaire européen ou même de Président de la République.

Quant au secteur privé, des prises de postes en tant qu’avocat, chargé de ressources humaines ou même chargé de projets culturels ne sont pas rares.

Cette insertion professionnelle est, en partie déterminée par la spécialisation de l’IEP. Par exemple, l’IEP de Bordeaux est très centré sur la magistrature. Le journalisme occupe une place importante à l’IEP de Lille, tandis que les métiers de l’Europe sont très présents à Sciences Po Strasbourg.

Une insertion professionnelle facile après Sciences Po ?

En moyenne, près de 50% des diplômés trouvent un emploi à la sortie de leurs études. 75% dans les trois mois après la sortie de l’école. Par ailleurs, ces derniers sont environ 20% à occuper un poste à l’étranger.

Aussi, la rémunération est attractive, puisqu’un ancien diplômé d’IEP gagne en moyenne 37000 euros brut/ an en sortant de l’école . Ce chiffre peut monter jusqu’à 40 000 euros brut / an pour un ex-étudiant de Sciences Po Paris. Cette rémunération avantageuse est doublée avec une relative sécurité de l’emploi. En effet, la moitié des élèves trouve un CDI pour leur premier poste. Une poursuite d’étude est également possible, notamment pour les métiers de l’Administration, comme avec l’ENA ou l’INET.


Sources :